Connectez-vous S'inscrire
News Of Madonna

Le show Madame x en détail

Rédigé le Lundi 30 Mars 2020 à 18:02 | Lu 20600 fois


Pour tous ceux qui n’ont pas eu la chance de voir le show de Madame X nous avons décidé de vous offrir un compte rendu complet du spectacle avec les photos et vidéos postées ici et là sur le net. C’est une maigre consolation mais ça peut vous permettre de patienter en attendant le DVD... Et pour vous occuper pendant cette période de confinement nous vous livrerons de nouvelles parties tous les jours alors RDV demain pour la suite. Enjoy ! Et surtout RESTEZ CHEZ VOUS !


Sommaire


1ère partie



Les musiciens portugais de Madonna nous ont régalés les oreilles avec un set acoustique  mix de classiques du Fado et de tubes de Madonna. Gaspar Varela et Miroca Paris à la guitare, Jessica Pina à la trompette, et Carlos Mil-Homens aux percussions interprètent Secret, Who’s That Girl, Don’t Tell Me et Like A virgin avec un public qui chante a tue-tête. 
Le show Madame x en détail

Introduction

Madonna commence en voix off par remercier le public d’avoir suivi les consignes concernant les téléphones portables et autres appareils enregistreurs qui sont interdits. 
« Et maintenant installez vous confortablement et appréciez le spectacle de Madame X. Et rappelez vous que rien de tout ceci n’est réel »

A droite d’un écran Madame X apparaît en ombre chinoise. Elle tape à la machine et les mots apparaissent simultanément sur l’écran. 
Malik, le danseur et boy friend de M est à gauche de la scène. Il danse par mouvements saccadés au rythme des frapppes de la machine à écrire. 
Sur l’écran les phrases apparaissent mais ne se terminent pas. Madame X doit s’y reprendre à plusieurs fois, imageant ainsi la censure que peuvent subir les artistes. 
 


Des coups de feu répétés projettent Malik à terre. Il se relève et reprend ses mouvements au rythme de la machine à écrire. A nouveau des coups de feu qui le terrassent. Sur l’écran les mots se sont enchaînés et forment cette citation de James Baldwin (auteur noir américain qui a fuit les Etats Unis racistes pour se réfugier en France. Il est notamment l'auteur du livre "Je ne suis pas ton nègre") :
"L'art est là pour démontrer que tout sentiment de sécurité est illusoire.
Le crime dont vous vous découvrez coupable n'est pas tant  que vous en soyez conscient mais que les autres voient que vous l'êtes et ne supportent pas de le regarder.
Car cela témoigne du fait que vous apporter la preuve de quelque chose que tout le monde sait mais que personne ne veut affronter
Tout le monde est blessé" 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

“Artists are here to disturb the Peace”............. James Baldwin ❌ #madamextheatre #bam #jamesbaldwin

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le


God Control

Le rideau s'ouvre sur les premières notes de God Control. Sur un écran est projeté un drapeau américain à moitié brûlé, en transparence on aperçoit Madonna agenouillée sur le scène. Elle entonne l'introduction, à peine visible derrière un voile qui s'écarte dès que le morceau s'accélère. Madonna est habillée d'étoffes blanches et bleues, des broderies dorées et un gros X rouge dans le dos et sur le devant. Le costume imaginé par Elisabeth Emanuel a été relevé par un écusson noir, surmonté de perles cristallines qui forment l'inscription "Honi Soit Qui Mal Y Pense". (Cette devise anglo-normande, écrite en langue ancienne anglo-normande signifie, en français moderne, "Honte à celui qui y voit du mal".)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Lisboa you have been so Good to Me....................... 🇵🇹 🇵🇹 ♥️#madamextheatre #lisboa #coliseu

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le

Toute la symbolique de la monarchie et du patriarcat vole en éclat lorsque Madonna jette son chapeau à plume du haut des marches disposées au fond de la scène.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

“A New Democracy has arrived in CHICAGO”....................Madame ❌ . #madamextheatre #chicagotheatre

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le


Les danseurs ont pour certains le visage grillagé de perles, d'autres le visage découvert, tous les costumes sont sur le même thème que celui de Madonna avec chapeaux à plumes. Ce groupe semble prendre du bon temps et danse tandis qu'un autre groupe de danseurs habillés en policiers s'avance armé de boucliers.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

We need to Wake Up.................... ❌. #madamextheatre #thewiltern #godcontrol

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le



Le morceau s'achève avec Madonna qui repousse les policiers hors de la scène. les danseurs festifs s'esquivent par une porte camouflée dans la structure des escaliers. Marvin Goffin terminera seul sur scène pour ramasser le chapeau que Madonna a jeté un peu plus tôt et le visser sur sa tête.



God Control Madame X Tour en version audio :


Dark Ballet

Le show Madame x en détail
La scène plonge à nouveau dans l'obscurité et rapidement l'introduction au piano de Dark Ballet commence. Le piano est à gauche de la scène, Madonna arrive également par la gauche en rampant sur les marches des escaliers. Elle a gardé quelques éléments de son costume mais pas la veste. Sa tunique blanche est ornée de marques écarlates comparables à du sang. Sur le centre de la scène un groupe de danseurs habillés par Maé Couture portent des masques à gaz et évoluent devant des images du christ projetées sur les escaliers.
 


 







Sur une chorégraphie de Megan Guvre, Madonna et ses danseurs s'entrelacent jusqu'à ce que Madonna se retrouve sur le piano. Des danseuses montent une à une la rejoindre mais Madonna les repoussent jusqu'à ce qu'elle souffle sur ces assaillantes qui sont balayées par les flammes.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

The Storm isn’t in the air..............Its Inside of Us! 🔥 #darkballet #madamextheatre #lisboa

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le



Madonna finit par être arrêtée par le groupe de policiers. L'un d'entre eux la porte sur une épaule pendant qu'elle hurle
"Maudit soit la patriarchie !"
Le policier la dépose dans une "cellule" de forme arrondie, alvéole dans la structure des escaliers. Elle leur crache dessus et crie à nouveau (en français à Paris) :
"Va te faire foutre !"

Dark Ballet : l'audio


Human Nature

Le show Madame x en détail
C'est ensuite une version jazzy avec Jessica à la trompette et Miroca Paris aux percussions que Madonna nous propose. Elle évolue dans ce cercle avec des mains en ombre chinoises dont les messages sont sans équivoques.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Not Your Bitch................... . ❌ #madamextheatre #thefillmoremiamibeach

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le


Tout d'abord un doigt accusateur, puis "tais toi", et finalement un doigt d'honneur. Madonna utilise ce cercle pour effectuer des figures, jusqu'à faire le poirier et un grand écart inversé.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Dont Hang Your Shit on Me............ ❌ #madamextheatre #thecolosseum

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le


Madonna passe un doigt sur le mur extérieur de sa niche et fait apparaître les mots "Fuck Off" sur les murs. Madonna finira par sortir de sa "cellule" pour rejoindre Miroca aux percussions.






 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

We Jammin............... 🥁 🥁 🎺 🎺 #notyourbitch #madamextheatre #chicagotheatre @miroca_paris @jessicapinatrumpet

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le



Seules sur la scène resteront les femmes qui ont été rejointes par Estere, Stella et Mercy James les filles de madonna pour un final épic "I'm not your btch!"
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Happy International Women’s Day...............Not Anybody’s. Bitch!!! ❌. #womensday #madamextheatre

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le


 
Et n'oubliez pas que personne n'est votre bitch !
Madonna va alors s'adresser à ses filles :
"Estere est ce que tu as quelque chose à nous dire ?"
"Time's up !"
"Stella ?"
"Dieu est une femme !"
"Je pense que tu as raison ! Mercy tu veux dire quelque chose ? Ne sois pas si timide. Oulala tu as mangé de l'ail non ?? Je plaisante... mais tu t'es lavé les dents ?? Allez dit nous quelque chose !"
"Express yourself !"
"Ouiiii Si il y a une seule que j'aimerais que mes enfants retiennent c'est ça : exprime toi !"

Madonna reprend ensuite avec son gang et le public tout entier le refrain de Express Yourself avant d'appeler un médecin à la rescousse...

Human Nature Madame X Tour audio :


 

Interlude paravent

Le show Madame x en détail
Madonna :
"Y'a t-il un docteur dans la salle ?"

Andy Lecompte, coiffeur de Madonna arrive habillé en médecin avec blouse blanche et stéthoscope.
2 danseurs habillés de tailleurs et perruques blondes apportent une chaise et un grand paravent derrière lequel Madonna se cache. 
"Docteur j'ai tellement mal, faites quelque chose ! Ah oui ici et ici... Non pas là ! Il faut mon autorisation pour me toucher là !"
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Its like that sometimes...................😎 #madamextheatre #goldengatetheatre

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le



Les deux danseurs sont postés de part et d'autre du paravent avec de gros éventails.
"Merci encore d'avoir respecté les consignes pour votre téléphone. J'espère qu'il ne vous manque pas trop... Non en fait j'espère que ça vous met grave en rogne lol ! Parfois ça me perturbe aussi de ne pas voir une forêt de téléphones devant moi. Je me dis c'est bizarre personne ne me photographie c'est très gênant !... avant de me rappeler que c'est moi qui est instauré cette règle ! Enfin...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Not sure this is what I signed on for............. ❌ #madamextheatre #thelondonpalladium

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le


 
On dit que les yeux sont une fenêtre sur l'âme est-ce que vous y croyez ? Vous avez oublié une autre fenêtre tout aussi importante !
Madonna écarte les cuisses sur une musique d'église et la lumière est dirigée sur son entrejambe, seule partie visible de son corps derrière le paravent. Elle tend les jambes, attrapées par les deux danseurs qui entreprennent de lui changer ses chaussures 
 

 
J'ai une devinette pour vous : comment appelle t-on un homme avec un petit pénis ?"

A ce stade le public répond systématiquement "Donald Trump" ce à quoi Madonna répond que ça doit être vrai mais qu'elle ne peut pas le confirmer. On a aussi entendu "Guy Ritchie" : "Non lui en a une grosse mais il ne sait pas s'en servir et il lui manque des couilles !"
"La réponse est.....(roulement de tambour)... Je n'en sais foutre rien ! je n'ai jamais eu l'occasion d'appeler un homme avec un petit pénis ! Et oui la taille compte !
Et maintenant un moment de réflexion sur soi même...."




Sur le paravent est alors diffusé le Madame X manifesto publié au tout début de l'ère Madame X

Vogue / I don't Search I Find

Le show Madame x en détail
Les danseurs éclipsent le paravent. Madonna est habillée d'un long imperméable, cache oeil et perruque blonde. Elle est bientôt rejointe par une dizaine de danseurs tous vêtus de la même manière que M. Comme pour la prestation de la world pride, on a du mal a distinguer où elle se trouve dans cette confusion de clones. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

When you read a letter you were not expecting. ................... ✉️❌ #madamextheatre #thelondonpalladium

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le



C'est le coté "Agent Secret" de Madame X qui est exploité ici avec des danseurs qui enchaînent les roulades pendant que Madonna tape à la machine.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

What are You Looking At......../.😎 ................ #madamextheatre #thewiltern #vogue

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

BE A. LADY..........😎 #madamextheatre #legrandrexparis @chazbuzan @nicolas_huchard

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Madame ❌. Is waiting for you................ #madamextheatre #bam

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Come into the ❌ Zone................ #madamextheatre #legrandrexparis

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le





Très vite on enchaîne avec I Don't Search I Find. Les danseurs "agents secrets" quittent la scène, Madonna sort par une porte dérobée Les escaliers bougent sur la scène, Madonna se trouve cachée dans la structure de l'un d'eux. Elle en sort et est attrapée par deux danseurs au look rappelant Dick Tracy. Ils emportent Madame X en haut des escaliers où les attend une chaise et une table. Madonna fera l'objet d'un interrogatoire rythmé par le balancement d'une ampoule au dessus de leur tête, dans une ambiance film noir des années 30.
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

We Shake Hands with our Fate................. ❌ #madamextheatre #bam

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Saturday Mood. ........................ ❌ #madamextheatre #bam

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

There’s No Rest For Us in This World............🌍🌎🌏. #madamextheatre #thewiltern @ahla_malik @marvin.gofin

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le




Le selfie

Madonna s'approche sur le devant de la scène, s'agenouille et s'empare d'un appareil photo Polaroid déposé là par un danseur pendant I Don't Search I Find. Elle secoue la tête pour remettre ses cheveux place :
"ça va mes cheveux ? Déjà que je suis obligée de porter des chaussures orthopédiques, si en plus mes cheveux ne ressemblent à rien..."
Elle prend une photo avec une petite moue.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Its Time for a little bit of Self Reflection............. 📸 ❌ #madamextheather #thelondonpalladium

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le

"Pour qu'elle se développe plus vite il faut de la chaleur. Voyons voir si ça fonctionne"
dit-elle en frottant le cliché entre ses cuisses.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Something is developing....................... 📸 ❌. #madamextheatre #goldengatetheatre

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le

"Vous avez tous entendu le manifeste de Madame X, alors qui est Madame X ?"
"Une pute !" 
"Je suis ravie que vous ayez retenu ça ! Oui Madame X est une pute mais elle est aussi professeur de cha cha, ménagère, agent secret... Mais c'est aussi.... une sainte ! Oui Madame X est une sainte car Madame X vous offre  cette photo ! Cet unique souvenir de cette soirée, car vous avez gentiment respecté les règles, cet objet rare a donc une valeur ! Vous comprenez ? Et il aura encore plus de valeur ans quelque années... Mais Madame X n'est pas idiote ! Madame X est aussi une femme d'affaires. Alors Madame X va vendre ce collector, et l'argent ira à Raising Malawi parce que eux n'ont rien. C'est marrant quand on y pense, les enfants là bas sourient tout le temps alors qu'ils n'ont rien et nous on se plaint tout le temps alors que nous avons tout... Alors qui dans la salle veut acheter cet objet de collection ? Attention je ne veux pas de carte de crédit mais du cash ! Et je ne parle pas de centaines mais de milliers ! Allez avancez vous..."






A ce stade on vous propose le témoignage de Alain heureux acquéreur d'un des selfies :
"Il faut que savoir qu’il faut d’abord aller voir le responsable de la sécurité Justin pour lui proposer son montant. Rien n’est arrangé comme j’ai pu lire car c’est au plus offrant, c’est sans doute pour cela que les offres varient beaucoup d’un soir à l’autre selon le nombre de personnes qui font des offres.
Je n’avais pas pu l’avoir mercredi dernier mais Justin m’avait demandé de revenir le voir le dimanche puisque j'y serais de nouveau. Comme le concert de dimanche a été annulé c’est la boule au ventre que je suis arrivé hier soir au Grand Rex pour mon dernier show de la tournée. Premier moment de panique en rentrant dans la salle quand j’ai vu que Justin était apparemment déjà en coulisse et les agents de sécurité du Grand Rex n'ont pas pu m' aider. J’avais déjà tiré une croix dessus et le hasard a fait que j’avais acheté il y a 6 mois un billet qui se trouvait être le strapontin sur lequel Madonna allait venir s’asseoir pendant le beer talk avec l’invité surprise. Et devinez qui est venu me demander si cela ne me gênait pas (ainsi que mon voisin) de nous déplacer et d’être repositionnés face à elle pendant la séquence ? J’ai sauté sur l’occasion pour lui rappeler notre rencontre et à ma grande surprise il se souvenait de mon prénom. Il m’a proposé de surenchérir pour le Polaroïd sachant que l’offre était à 3800€, ce que j’ai fait même si c'était à des années lumières de ce que j’avais prévu...
Après tout est allé très vite il a envoyé un message sur WhatsApp pour donner mon  nom, le montant et m’a souri en me disant "it’s all set !"
Le déroulé de la séquence est surprenant. Pendant IDSIF il est venu me chercher pour nous diriger vers le fond de la salle au niveau des portes d’entrées et de la console audio avant de repartir ensemble vers le devant de la scène (peut être pour donner l’impression que les bidders ne sont pas issus que des premiers rangs ?) avant d’être escorté par un autre agent au niveau de l’escalier principal ou Madonna était en train de se prendre en photo. Impossible de me souvenir précisément ensuite avec certitude du déroulé tellement mon cœur battait vite de la voir d’aussi prêt. Je n'arrivais pas à comprendre parfaitement ce qu’il me disait (m’asseoir ou me lever au dernier moment je faisais tout dans le désordre apparemment) Une chose était claire il fallait que j’ai déjà sorti les billets avant qu’elle ne démarre la discussion sans doute pour rester en eye contact avec elle et ne pas perdre mes moyens. Impossible de ne pas être ému à discuter avec Madonna 35 ans après avoir commencé à être fan ! Impossible de ne pas être impressionné, d'arriver à garder ses moyens à ce moment là à la regarder lui répondre tout en sentant être sous le feu des projecteurs et d’entendre les réactions du public. Je me souviens qu’une des premières choses que je lui ai dite était que j’étais français car je savais être le premier français à acheter le Polaroïd. J’ai tellement baragouiné mon prénom (Alain) qu’elle ne le comprenait pas et  j'ai du répéter 2 fois avant qu’elle fasse l’association avec Alain Delon et déclare que c’était un de ses acteurs préférés jusqu'à ce qu’elle découvre que c’était un fasciste et elle a demandé au public si c’était vrai ou pas. Dans mon souvenir elle m’a demandé combien j'étais prêt à donner à son association caritative et m’a tout de suite mis en garde  sur ce qui m'arriverait si jamais il n’y avait pas le compte. Je me souviens que c’est à ce moment là qu’elle s'est moquée du fait que c’était des petites coupures (50€ quand même) ce à quoi je lui ai répondu que le distributeur ne proposait pas de billets de 100€. Elle a parlé d’une Petra qui la veille l’aurait arnaquée en donnant moins que ce qu’elle avait annoncé. Le moment le plus drôle à sans doute été quand elle m’a demandé si je travaillais dans le domaine pharmaceutique et que j’ai répondu que je travaillais chez L’ORÉAL. C’est à ce moment là qu’elle a roulé devant moi pour commencer à chanter la vie en rose et à me demander ensuite si je travaillais dans un bureau ou si j’étais make up artist. J’ai tenté de lui demander l’autre Polaroïd qu’elle avait fait pour mes enfants mais elle m’a répondu qu’il était raté elle m’a tendu l’autre en me remerciant droit dans les yeux et me serrant la main. Je passe sous silence ce que je lui ai dit à ce moment là pour que cet instant reste magique et à moi. Je suis retourné à mon siège sous les acclamations du public les sourires des spectateurs du premier rang entre accolade et bises c’était hyper touchant il y a même une personne qui m’a donné sa pochette de billet pour ne pas abîmer le Polaroïd et mon voisin m’a serré dans ses bras...

(NDLR : Pour beaucoup le selfie a été vu comme une façon d'extorquer de l'argent à ses fans en vendant une vulgaire photo à des tarifs exorbitants. Combien de ces fans qui ont déboursé cette somme aurait déboursé la même chose pour une association caritative ? Ces fans avaient-ils besoin de cette photo ? Le Malawi a lui certainement besoin de cet argent. Pour nous Madonna repose ici les absurdités de notre société de consommation et notre façon de fonctionner au quotidien... On en profite pour préciser qu'on ne porte absolument aucun jugement sur ces fans, nous aurions nous aussi été tenté par le précieux :-))
Le show Madame x en détail

American Life

Le show Madame x en détail
Madonna attrape sa guitare et nous joue une version électrique de American Life avec Monte Pittman à ses cotés. La partie rap "do you think I'm satisfied" se termine sur un hurlement. Sur la scène des militaires s'écroulent et de nombreux vêtements tombent sur la scène comme une pluie de tissus. La chanson se termine sur le fameux "fuck it!" comme sur le titre de l'album.
















à suivre...




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

173.Posté par Izzagar TEAM NOM le 03/04/2020 19:07
Izzagar
@Mirwais111 ❤️

172.Posté par Panky FRANKY le 03/04/2020 18:24
:)

171.Posté par Panky FRANKY le 03/04/2020 18:24
Oui on sent bien le manque d'oxygénation du cerveau qui te, qui nous fait partir dans des délires... Mais tu as raison de te faire plaisir. Imagination très fertile :) On a fait pareil avec les duos... Y a le confinement et les années qui vont s'écouler d'ici le prochain album... Donc faut bien êver entre..

170.Posté par Mirwais 111 le 03/04/2020 18:08
Mirwais111
En attendant que la suite du MadameX Tour arrive, je me suis amusé à imaginer un "Greatest Hits Tour"... Bon je suis parti dans des délires, sans doute l'effet du confinement...
Voilà à quoi ça pourrait (ou pas ressembler) :

MADONNA : LEGACY TOUR


La scène est cachée par un grand rideau avec en projection des photos de chaque période de la carrière de M. Le catwalk, qui traverse presque toute l’arena, est en forme de M inversé depuis la scène.
La pression monte quand retentit la chanson de Prince « Purple Rain » : tout le monde sait que sur cette tournée, c’est le signe que le concert débute juste après.
Et c’est le cas. L’arena est soudain plongée dans le noir.
Le catwalk s’illumine et un gigantesque M bleu éclaire à lui seul toute la salle, qui hurle. Le rideau est tombé mais la scène reste dans l’obscurité totale. Des sons familiers de l’univers Madonna viennent se répondre, formant comme une mélodie (le « tic toc » de l’ouverture du Sticky & Sweet Tour, la voix de James Cagney au début de White Heat, « What are you lookin’ at? » de Vogue, des sons de The Beast Within, de Bedtime Story…). Tout cela crescendo, tandis que le coeur du M (là où les deux branches du catwalk se rejoignent) est envahi de fumée bleutée.
Soudain, une explosion. « Watch Out ! » murmuré à fond dans les enceintes de l’arena.
Madonna surgit du sol et la batterie de OPEN YOUR HEART retentit.
Elle est habillée d’une immense tunique sur laquelle sont brodés plein de M des différentes typographies de chaque album. Elle interprète le morceau seule sur le catwalk, en restant au centre, avant de le terminer en remontant un côté du M pour arriver sur la scène principale.

(ACTE 1 : Youth)

Eclairée par un projecteur comme dans un musical, elle ôte sa tunique et se retrouve avec un look proche de son premier album, légèrement revu et adapté. Sur la scène, un immense décor fait d’éléments amovibles et de projections révèle une sorte de New York qui prend doucement vie (des danseurs passent dans les rues, aux fenêtres, sur les escaliers en fer le long des façades..).
Le carillon inaugural de BORDERLINE retentit et Madonna l’interprète en rejoignant ses danseurs qui performent une chorégraphie autour d’elle, quand certains restent suspendus aux escaliers. Sur la fin, la chanson se transforme en WHO’S THAT GIRL. A la fin, Madonna sort un dollar de sa poche qu’elle lance dans le public. Le soleil se couche derrière les buildings.
En bas d’un immeuble, une enseigne au néon s’illumine avec écrit « Club » et une flèche qui descend. Toute la troupe s’y engouffre. Le décor pivote tandis que la scène plonge dans le noir.
Au son de DEEPER AND DEEPER, les lumières reviennent et la scène s’est transformée en un club new-yorkais typique des années 70, plutôt modeste. Cette fois tous les danseurs (nombreux) sont réunis et la choré est beaucoup plus rythmée. Madonna est sur une plateforme légèrement surélevée. Le morceau se termine lorsque toute la troupe s’est répartie sur le catwalk avec un éclairage plus réduit. INTO THE GROOVE est interprété a capella avec le public.
Sur la scène principale, le soleil se lève doucement tandis que retentit le début de RAY OF LIGHT.
Le décor initial est revenu mais comme rentré dans le sol : tous les rooftops de la ville sont désormais à mi hauteur. C’est sur ces toits qu’est interprétée la chanson, avec des projections de plans aériens de la ville en arrière plan, ce qui donne un effet de vertige / profondeur.
Le décor remonte tandis que Madonna descend dans un étage inférieur pour se retrouver dans une toute petite chambre d’étudiante. Elle n’a plus qu’un t-shirt et un jean, un look très simple, presque au naturel. Elle y interprète LIKE A VIRGIN, puis PAPA DON’T PREACH (en disant « I’m not gonna keep my baby » un soir sur 2).
Noir complet.

Des projections de chantiers de gratte-ciels. Des poutres métalliques suspendues (seul élément de décor physique), sur lesquelles évoluent les danseurs, baignés par une lumière qui n’est pas sans rappeler le clip d’Express Yourself. C’est le premier interlude, sur RESCUE ME.

(ACTE 2 : Liberation)
Lorsque la scène se rallume, elle est baignée d’une brume épaisse, d’où émerge Madonna pour chanteur, seule, LIVE TO TELL. Différentes projections apparaissent par moments derrière la brume, comme s’il s’agissait de l’inconscient de Madonna, et reflètent les inquiétudes qu’elle a pu avoir pour elle et le monde. Elle est rejointe par ses danseurs pour interpréter FROZEN dans une mise en scène minimaliste similaire (le désert froid du clip en backdrop), en étant tiraillée entre les deux côtés de la scène, reliée à ses danseurs par des fils presque invisibles. Elle s’évanouit à la fin du morceau et s’endort au bord de la scène, tandis que le décor se met en place dans l’ombre. Elle se réveille avec derrière elle un décor et des backdrops qui évoquent le Midwest. Elle interprète WHAT IT FEELS LIKE FOR A GIRL et termine la chanson sur le côté de la scène, dans une sorte de diner, ouvert.
En parallèle, des éléments de décor ont surgi sur le catwalk.
Les sons electro de AMERICAN LIFE retentissent et Madonna s’avance sur un côté du catwalk. Elle se retrouve dans une sorte de stand de tir qui se déplace, sauf qu’elle tient un club de golf pour viser. Arrivée à mi parcours, la deuxième partie du catwalk est recouvert numériquement d’une sorte de terrain de golf, sauf que cette fois elle tient une carabine. C’est sur cette partie qu’elle fait le rap du morceau. Des danseurs/photographes la suivent pour immortaliser une sorte de publicité qui se retrouve projetée sur des dizaines de postes de télévisions qui ont envahi la scène principale. Ces télévisions retransmettent à présent une interface d’ordinateur ultra futuriste où un avatar qui ressemble à M donne des consignes de sécurité absurdes. Toute la troupe se hisse sur ces écrans pour interpréter EXPRESS YOURSELF.
Rideau.

Sur le catwalk, une poursuite chorégraphiée s’engage entre 2 danseurs, l’un faisant penser à James Bond, l’autre à Dick Tracy. Interlude DIE ANOTHER DAY.

(ACTE 3 : Spotlight)

Madonna réapparaît seule au centre du catwalk, en robe de soirée légèrement futuriste, pour chanter SOONER OR LATER avec un micro à pied.
Lorsqu’elle rejoint la scène principale un immense escalier recouvert d’un tapis rouge occupe tout l’espace, avec des danseurs en smoking tout le long de la rembarde. Une caméra de cinéma sur grue descend du plafond pour filmer la scène. Madonna les rejoint pour chanter MATERIAL GIRL.
L’escalier pivote pour dévoiler sous les marches une sorte de cabaret assez chic où toute la troupe se retrouve pour une séquence rythmée autour de BYE BYE BABY.
Tout le monde finit sur le catwalk transformé en Hollywood Boulevard avec seulement quelques éléments de décor et un backdrop projeté sur le rideau qui est retombé devant la scène. Madonna interprète HOLLYWOOD.
Noir complet. On entend un « Action ! » retentissant.
Le rideau se lève à nouveau et la scène s’est transformée en plateau de cinéma, où plusieurs tournages ont lieu simultanément. On y retrouve quelques classiques du 7e art, mais aussi certaines scènes de films dans lesquels a joué M. Elle interprète DON’T CRY FOR ME ARGENTINA en se déplaçant d’une scène à l’autre.
Le plateau est reculé en fond de scène, et ne reste que la partie coulisses, avec les caméras, les grues, les projecteurs… C’est entouré de ce décor technique que toute la troupe interprète VOGUE.
Noir complet.

Sur le rideau sont projetées des images de M toutes périodes confondues. Interlude LUCKY STAR.

(Acte 4 : Travelling)

Lorsque le rideau se lève, le décor (mélanges d’éléments réels et de backdrops avec effets de profondeur) évoque l’Espagne. Madonna chante LA ISLA BONITA.
Transformation des éléments de décor et du backdrop pour évoquer Paris. Madonna chante TRUE BLUE. Puis à nouveau changement pour se retrouver en un pastiche de Rome. C’est le tour de SECRET. Entre ces trois morceaux, les danseurs se succèdent par petits groupes.
Tout le monde se réunit à la fin autour de Madonna qui chante à la guitare MILES AWAY.
Le décor se transforme à nouveau et tout le monde enfile une tunique marocaine colorée pour retrouver une ambiance similaire à la séquence COME ALIVE du MadameXTour. C’est ce morceau qui termine cet acte. Tout le monde finit par rejoindre le catwalk et disparaît dans des trapes.

(Acte 5 : Introspection)

Interlude RAIN (en version plus contemplative, ralentie) avec des danseurs suspendus par des fils.
Sur la scène principale, une sorte de gigantesque cocon en tissu. Au milieu, à peine visible, M commence à chanter DROWNED WORLD / SUBSTITUTE FOR LOVE. Plus le morceau prend de l’ampleur, plus les fils qui composent le cocon tombent les uns après les autres. M est seule sur scène à la fin de la chanson.
Vite rejoint par toute une chorale qui vient former un cocon humain autour d’elle, pour chanter NOTHING FAILS (la chorale est plus présente que sur l’original).
Sur les 2 précédents morceaux, backdrops plus simples, avec quelques images abstraites.
A la fin de Nothing Fails, un backdrop de cathédrale occupe tout l’écran et commence LIKE A PRAYER, avec une chorégraphie assez rythmée des danseurs en tenues religieuses. M et la chorale finissent sur le catwalk pour prolonger la chanson a cappella avec le public, avant de disparaître.
Noir complet.

Sur le catwalk, choré contemporaine et abstraite entre des couples sur EASY RIDE.
Noir complet.

(Acte 6 : Celebration)

Une sorte de compte à rebours commence, avec des bruits d’horlogerie en tous sens.
Sur la scène une gigantesque discothèque est balayée par des projecteurs tandis que démarrent les premières notes de HUNG UP.
Toute la troupe fait son retour sur la scène principale et la discothèque se révèle être répartie sur 2 étages avec des plateformes amovibles en forme de grands cercles.
A la fin du morceau, les plateformes se transforment grâce à des projections en horloges géantes. C’est 4 MINUTES qui commence.
Les mêmes plateformes se retournent ensuite sur elles-mêmes pour révéler des bras de platine géants (la projection suit en devenant un vinyle tournoyant). « Hey Mister DJ, put a record on... »
MUSIC prend la suite.
Rideau.

Le public hurle pour rappeler M.
Toute la troupe revient uniquement sur le catwalk pour interpréter KEEP IT TOGETHER dans une ambiance rétro-futuriste, avec des lumières à dominante bleu et or. La sortie ressemble beaucoup au Blond Ambition Tour, avec chaque danseur disparaissant un à un dans les trapes, pour ne laisser plus que M seule sur scène.
Sur le rideau s’écrit « Everyone is coming to the future ».

169.Posté par R C le 03/04/2020 17:56
J'aime bien la vie en rose.
https://www.youtube.com/watch?v=SpjLLOvyiNw

168.Posté par Lionel 1988 le 02/04/2020 17:29
Lionel1988
Je profite de ce temps disponible pour redécouvrir le DWT à travers cet enregistrement amateur mais franchement bien cadré et de qualité pour l'époque ! Madonna est tellement plus belle avec cette coiffure ci plutôt que celle du DVD et sa voix est vraiment au top ! J'ai adoré !

https://youtu.be/8fUGNOUQf6s

167.Posté par Panky FRANKY le 02/04/2020 15:22
Même sujet sur Idolator
https://www.idolator.com/7908725/madonna-uploads-live-performance-of-vogue-from-blond-ambition-tour?view-all&chrome=1

166.Posté par Panky FRANKY le 02/04/2020 15:13
Un article de CIF sur Vogue 1990 à NICE avec la vidéo
http://www.chartsinfrance.net/Madonna/news-113360.html

165.Posté par Morgan D le 02/04/2020 13:45
Trueblue
Dès que mon ipod (oui oui) en mode aléatoire enclenche "God Control", je revis instantanément son arrivée sur scène le 22 février avec une nostalgie puissante.

164.Posté par INTO THE LISBON GROOVE le 02/04/2020 12:43
LUCASFNERIC05
A choisir, ouais un duo avec George m'aurait énormément plu car en pus je crois que lui-même avait été bluffé par sa performance lors du CT et il l'avait citée avec Prince et lui-même dans les artistes qui font la différence.
Gloria, je l'adore, étonné aussi qu'il n'y ait pas eu un truc entre elles, M étant spanish friendly à fond mais bon sometimes it's hard to make things clear lol.
Kylie, alors là, je l'aime bien, mais c'est trop tard pour une collab' entre elles, si tant est qu'elle aurait été vraiment possible déjà à une époque plus propice à ça, et ça m'étonnerait. Même si j'ai rien contre elle, j'espère qu'elle ne cédera pas non plus à Dua Lipa, là, ça sentirait trop le "profitage" et encore plus avec Billie Eilish.

163.Posté par Eric D le 01/04/2020 21:13
Eric_D
Cette chanson a justement été remixée dernièrement : https://youtu.be/-TZxVgJDNQg

J’aurais pensé que George Michael et Madonna auraient collaboré un jour ensemble. Elle avait l’air d'apprécier sa musique et sa personnalité. Elle le site d’ailleurs dans sa chanson « Funana ».
Peut-être un manque de disponibilités pour prendre le temps de faire un duo.
(il reste mon chanteur préféré)

162.Posté par Panky FRANKY le 01/04/2020 19:41
Ah oui le duo George Michael et Mary J Blidge intitulé "AS" est canon aussi avec ses choeurs gospel et bien rythmé. Et les 2 voix sont magnifiques! Tiens vais me sortir aussi le de DVD des clips de GM!!!

161.Posté par Panky FRANKY le 01/04/2020 19:35
J'aime Gloria en anglais et en espagnol. Je crois que j'ai quasiment tout comme bcp d'autres chanteuses d'ailleurs.... Tiens je vais me sortir un DVD best of clips pour me remotiver!

160.Posté par Panky FRANKY le 01/04/2020 19:32
@Lionel moi aussi un duo avec Kylie ça serait mon rêve... Mais je ne l"ai pas citée car je pense que maintenant il ne se fera jamais pour les raisons que tu as citées... Elle va chercher à collaborer avec des jeunes pour se rajeunir.... Pourtant ça aurait de la gueule un bon titre dance. K et M réunies pour un titre et un clip... 2 queens qui s'unissent et un titre numero 1 ds tous les pays. Le rêve! Pour moi la période idéale aurait été entre 2005 et 2015.
Oui les choeurs gospel tout comme les parties symphoniques d'ailleurs ça donne énormément de relief à un titre, de l'intensité....
J'aime bien aussi Gloria Estefan comme artiste. Elle a un titre gospel qui est magnifique : coming out of the dark

159.Posté par P B le 01/04/2020 19:20
PBPBPBPB
oh !! oui !! *M*edellin !!! ,,,,, C'est fou, on a les mêmes "goûts" ,,,,, Moi aussi j'adore !!!!! Rosali-!!!!Ah!!!!! [ https://www.youtube.com/watch?v=sqNUVg67l6Y ]

158.Posté par Lionel 1988 le 01/04/2020 18:38
Lionel1988
@pankyFranky ah oui moi aussi les chœurs gospel jadoooooore. Like a Prayer, nothing fails, rescue me, living for love, god control, etc... jouissance ! Living for love C’est dommage qu’il n’y ait pas sur l’album l’outro longue comme sur le live aux Grammys.

Pour les sons Dancefloor, perso j’adorerai un duo avec Kylie mais je sais que ca n’arrivera jamais car elle voudra pas faire un titre « entre vieilles ». Mon kiff serait une collaboration rock grunge avec Courtney Love et Marilyn Manson. Ou quelque chose de bien dark spirituel avec Lana Del rey. Mais bon...!

157.Posté par Panky FRANKY le 01/04/2020 16:42
hello Je connais pas du tout.... J'ai regardé un peu... J'aime bien les voix aigues mais là c'est beaucoup trop haut pour moi... j'ai pas pu aller jusqu'au bout... sorry.... :(
Mais pour continuer dans les souhaits, j'aime bien quand il y a dans les chansons des cordes, des passages un peu symphoniques : easy ride, die another day, papa don't preach, deeper and deeper, frozen, I Don’t Search I Find etc que ça soit pour des titres up tempo ou des ballades donc :) .
J'aime bien aussi les chansons ou y a des choeurs massifs, du gospel : like a prayer, nothing fails...
Après je ne serai pas contre des bombes dancefloor avec des artistes qui ont de la bouteille : Rihanna, par exemple.

156.Posté par INTO THE LISBON GROOVE le 01/04/2020 16:04
LUCASFNERIC05
Comme je l'écrivais sur l'autre news:
@Panky: tu parlais d'un travail avec de jeunes artistes, Rosalia, voilà, Rosalia est une artiste de ouf avec qui elle aurait mieux fait de collaborer plutôt que Maluma ou Anitta. En plus elle en a parlée et l'adore. Quelle hérésie!

Donc @Nobod'y's perfect, tout à fait d'accord avec toi. Toutes proportions gardées bien sûr lol.

155.Posté par Nobody's PERFECT le 01/04/2020 14:41
Nobodysperfect
Je ne sais pas si vous avez eu l'occasion d'entendre la dernière chanson de Rosalia , Dolerme , Je trouve qu'elle à un esprit très " Music / American Life" avec ses guitares , ses sons électros et le vocodeur .... un peu dans la veine de nobody's perfect genre , toute proportions gardées biensur.
Mais perso j'aime beaucoup ! ça sonne très Madonna musicalement

154.Posté par P B le 31/03/2020 19:36
PBPBPBPB
« !! Eh bien !! » "Medellin" we do the ? housework ? suR ce foruM ....... { https://www.youtube.com/watch?v=heZZcRklf_o }

1 2 3 4 5 » ... 9
Nouveau commentaire :

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Mai 2020 - 18:17 Le show Madame x en détail II

Mardi 10 Mars 2020 - 19:04 Tous les décors repartent

Lundi 9 Mars 2020 - 16:33 Shows des 10 et 11 annulés







Site réalisé par L'Atelier Digital