Entrevue avec David FOY auteur de Cherish: Madonna Like an Icon

Rédigé le Vendredi 30 Novembre 2012 à 16:52 | Lu 62 fois


News-of-madonna.com a récemment eu la chance d’interviewer David Foy, auteur de la biographie Cherish: Madonna Like An Icon. Cette biographie se veut originale dans sa forme. Au lieu de plonger le lecteur de manière littéraire dans l’univers « madonna-esque », David Foy nous dévoile Madonna sous forme de tableaux, de trésors à découvrir; page par page. Assurément, ce livre est un objet que tout fan devrait posséder.


Permettez-nous tout d'abord de vous féliciter pour l'écriture de Cherish Madonna Like an Icon et pour avoir répondu à nos questions. 
Nos lecteurs seront heureux (comme nous) de la lecture de votre livre.
Donc, commençons par un peu d'histoire,

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous?
Tout d'abord, je suppose que je devrais dire que ma carrière d'écrivain est purement accidentelle et à de nombreux égards un pur hasard. Je travaille pour Bloomsbury Publishing à Londres et c'est de cette maison d’édition que le livre Lady Gaga a vu le jour. Le projet Madonna en a découlé. J'ai travaillé dans l'industrie du livre au Royaume-Uni pendant 14 ans. J’ai travaillé pour des librairies, un site web et un petit distributeur qui m’a ensuite mené aux éditions Random House UK et Bloomsbury. Travailler dans le commerce du livre peut vous donner une expérience très variée et vous permettre de rencontrer des gens incroyables, mais c'est aussi très chaotique.

 Les époques, les styles et les chapitres dans le livre semblent être faits comme des contes. Chaque page nous raconte une histoire, nous montre des photos superbes et leurs descriptions sont à proximité. Nous sommes alors plongés dans le monde de Madonna: pièce par pièce, page par page, projet par projet. Un enfant (et les enfants les moins jeunes) peut découvrir son contenu chaque jour et être surpris par les transformations de M et son histoire. Pourquoi avez-vous choisi ce standard au lieu d'une forme plus littéraire? Qu’est-ce qui vous a mené à écrire ce livre?
Je suis vraiment heureux que vous ayez aimé ce format. La vie de Madonna jusqu'à présent ne se prête pas à ce style épisodique et je voulais essayer d’ajuster les choses pour qu’un vrai fan puisse l'apprécier, mais aussi pour qu’un nouveau fan puisse découvrir et apprendre des trucs nouveaux concernant M. 
Elle a eu une carrière incroyablement diversifiée couvrant la musique, le cinéma, le théâtre, les tournées, la danse, la production et la réalisation. La perspective de certains de ces aspects a souvent été négligée, même chez les fans. Je voulais aussi faire très attention avec les photos utilisées. J’ai vu d'autres livres qui la montraient avec des vêtements et angles de photographies peu flatteuses. Comme ces livres avaient les fans comme public cible, je n’arrivais pas à comprendre pourquoi l’on choisissait de telles images. Parfois on se retrouve avec très peu de choix et le budget ne permet pas grand chose…
Je n'ai pas choisi un style littéraire, car je n'avais pas beaucoup temps pour produire le livre. Je voulais me concentrer sur les images et ensuite travailler autour d’elles, sous forme de chapitre. Si vous lisez l'introduction du livre, vous verrez sans doute pourquoi je l'ai écrit. Madonna a vraiment changé beaucoup de choses pour moi lorsque j’ai grandi. J'avais 13 ans en 1985. L'impact de «Into the Groove" (qui était n ° 1 au Royaume-Uni) , «Recherche Susan Désespérément», puis tous les autres trucs qui se passent en 1985 a eu un impact incroyable. A l'époque il me semblait qu'il n'y avait personne d'autre sur la planète comme elle et elle représentait une attitude rafraîchissante et légèrement choquante. Vous devez vous rappeler que j’ai grandi au milieu de nulle part. Lorsque Madonna montrait son nombril et parfois (vaguement) ses aisselles poilues, c’était extrêmement provocateur. Comme les choses ont changées ...

Avez-vous envisagé de modifier le contenu du livre ; ne pas aller jusqu’au bout du projet? Etait-ce difficile de trouver l'information requise et obtenir les autorisations nécessaires?
Beaucoup de modifications ont été apportées en cours de route, mais pour les bonnes raisons. La maison d’impression IVY qui publie le livre est extrêmement rigoureuse et professionnelle. Si ses décideurs ne sont pas 100% convaincus de quelque chose, ils préfèrent ne pas l’inclure au final. Quelques photos ont dû être changées parce qu’elles étaient trop chères ou parce que nous ne pouvions pas mettre la main sur le photographe concerné (même s’ils avaient mis leurs photos chez une agence).
J’arrive à écrire seulement si je m’enferme chez moi à clé. C’est alors que j’écris et écris encore, je modifie et je coupe. Puis, le texte va chez IVY ou une personne confirme et vérifie toutes les informations. Tout est précis à 100%. Le manuscrit a tendance à passer par 6 ou 7 étapes avant que tout le monde soit heureux.
Trouver l'information de l'enfance de Madonna jusqu’à 1997 n'était pas difficile, car je connais très bien cette période (l’arrivée à New York jusqu’à "Ray of Light"). Tout ce que j'ai écrit pour cette période était de mémoire, mais j'ai eu à faire de la recherche pour la période suivante. Je  n'étais pas tout à fait aussi « aux faits » avec elle. Mon livre n'est pas officiel, donc je n’ai eu qu’à obtenir les autorisations pour les photos. Il y a une chercheuse d'images incroyable qui travaille pour IVY et elle obtenu toutes les autorisations d’images, une fois que j’ai eu l’accord final des photos autorisées.
Nous avons aussi eu des expériences cocasses avec des gens du passé de Madonna, mais ils devront rester anonymes pour l'instant. Je ne veux pas être poursuivi en justice!

On trouve le titre du livre (Cherish Madonna Like an Icon) vraiment touchant et appropriée. Avez-vous eu un autre titre à l'esprit en l'écrivant? Ça vous dit de partager?
C’est le premier titre qui m’est venu en tête. Je voulais quelque chose de très catholique pour représenter la nature iconique du sujet, mais aussi faire référence aux chansons. Je pense que le titre résume bien le livre. Si vous êtes un fan de Madonna vous la chérissez comme quelque chose d'important dans votre vie, votre culture. Cela peut sonner un peu démesuré, mais il y a beaucoup de concepts autour de Madonna qui sont plus grands que nature. «Cherish» ramène aussi au concept de la chanson (qui semble souvent négligée). Vous savez, il y a beaucoup de gens qui disent qu'ils ne supportent pas Madonna, déteste sa musique etc. Chose étonnante, j'ai remarqué que lorsqu’ils écoutent de la musique des années 80 / début des années 90, ils finissent souvent par fredonner des chansons comme «Cherish».

Est-ce que ce livre était plus difficile ou plus facile à produire que Lady Gaga Style Bible, votre livre précédent et pourquoi?
Je ne peux pas vraiment dire s'il était plus difficile ou plus facile. Bien que, en théorie, c'est le même type de livre (au Royaume-Uni il pourrait être décrit comme un livre de type «table basse» : un montage photo avec texte). Ce fut une expérience totalement différente. Madonna veut dire beaucoup plus pour moi personnellement que quelqu'un comme Gaga. J’avais (avec Madonna) un plaisir d'écriture et de recherche. Je ne déteste pas du tout Gaga, mais Madonna est quelqu'un avec qui j'ai grandi ; ca signifie tellement plus pour moi personnellement. J'ai écrit les deux tiers du livre de mémoire, alors qu'avec Gaga j'ai dû rechercher plus. Je ne connaissais que ses singles et quelques-uns de ses vidéos. Les images de Gaga sont toutes venues d'une bibliothèque d’images numérisées Getty et je n'ai pas l'habitude de travailler de la sorte. C'était dur. Avec Madonna j'étais plus habitué. J’avais l'aide d'une chercheuse d’images et j’ai appris énormément. Entre autres comment travailler avec des photographes et leurs agents. Je dirais que le livre sur Madonna a été un processus plus gratifiant alors que celui sur Gaga c’était une courbe d'apprentissage. Je voudrais éventuellement faire une mise à jour ou élargir le livre de Madonna vers une série, mais il est peu probable que je veuille faire un autre livre sur Gaga.

 Avez-vous des passions pour d'autres artistes qui pourraient vous mener à publier un livre sur eux et pourquoi?
Oui. Je travaille actuellement sur des propositions pour dix projets, dont une version élargie de Cherish avec une double quantité de photos, des interviews, des catalogues avec les photographies et de l’information sur les collections des fans,  une bonne discographie, filmographie, détails de tournées, pièce de théâtre, etc. Ensuite, si Cherish Madonna Like an Icon obtient un succès suffisant, il pourrait être mis à jour toutes les 5 à 10 ans. Tout dépend de la façon dont la version originale se vend.
Le deuxième livre portera sur Kate Bush, puis sur Prince; couvrant la période allant du premier album jusqu’à «Lovesexy». Les autres projets sont en veille.

Votre travail sur ce livre est considérable. Si vous pouviez choisir un seul album (période), une tournée et une chanson comme favoris, quels seraient-ils?
Eh bien, c'est une question difficile n'est-ce pas? Pour l'album, je dirais probablement "Like A Prayer". Pour moi, cet album fait la preuve que Madonna est une musicienne et qu'elle est dans l’industrie pour rester. Mon affection pour l'album ne découle même pas des grands succès présents sur l'album, mais plus pour des chansons comme «Till Death do us Part», «Love Song» et même le B-side de "Cherish", "Supernatural". On voit ici un grand sens de l'humour de sa part.
Selon moi, pour Madonna, il y aura un triptyque de trois grands albums. Le premier "Like A Prayer", le deuxième "Ray of Light" et le troisième est encore à venir. Ces 2 albums sont ses disques les plus personnels, mais aussi deux de ses albums les plus réussis ; ils parlent d’eux-mêmes, je pense.
Pour les tournées, je dois choisir le « Virgin Tour ». Je suis sûr qu'elle frémirait si elle savait que quelqu'un préfère cette tournée aux autres, mais il y a quelque chose de très joyeux, naïf et à l'époque, excitant.
Choisir une chanson c’est trop dur. C'est impossible avec un tel catalogue.

 Est-ce que votre point de vue a changé sur l’œuvre de Madonna durant l’écriture de votre livre?
Non, je ne le pense pas. Ce qui est clair c’est de savoir que sa vie a changé du tout au tout à partir de 1985. C’est seulement depuis 2000 qu’on la voit prendre un peu de recul de temps en temps et se concentrer davantage sur sa famille.  À cette époque, il y avait moins de chose à écrire à propos d’elle. Néanmoins, on sent qu’elle désire de plus en plus s'exprimer dans tous les médias et s'accrocher à la gloire. Je pense qu’une fois que tous ses enfants auront grandis elle aura plus de temps pour la production de matériel. De toute façon, elle semble s’ennuyer si rien ne se passe rapidement.

Avez-vous rencontré Madonna elle-même? Était-ce lié à l'écriture du livre?
Non et je ne pense pas le vouloir. C'est pour Madonna l'auteure-compositrice-interprète que je m'intéresse, pas l'individu privé. Si je devais la rencontrer, je voudrais lui demander comment elle produit la musique plus que tout autre chose. Je l'ai vu de loin quand elle vivait à Londres, mais je ne suis jamais à lui demander un autographe ou quelque chose comme ça. Je pense que lorsque vous avez vécu dans une grande ville pour un bon moment, tout fanatisme est juste désagréable. Je pense que vous devez respecter la vie privée des gens. Dans mon poste actuel il nous arrive de travailler avec des gens célèbres et d’obtenir un aperçu de ce que ça doit être pour eux. Pour être honnête, ça ne semble pas agréable du tout. Je me souviens d'avoir aidé sur un projet de Patti Smith et je me sentais comme si j'allais être dévoré par la foule. J’avais des gens prêt à pousser des notes dans ma main et me demander de les mettre dans sa poche. C’était fou. Si c'est comme ça pour Patti Smith, alors je suppose que vous devez multiplier par 100 pour quelqu'un comme Madonna.

 Ce livre est vraiment à jour (vous nous guidez jusqu’à la performance du Super Bowl). Vous savez bien sûr que cela va générer un grand intérêt parmi nos lecteurs. Y a-t-il quelque chose de spécifique que vous souhaitez leur raconter, leur confier?
Eh bien, j'ai inclus le Super Bowl parce qu’il semble être un bon moyen de terminer le livre. J’ai toutefois espoir que l'attention des lecteurs et des fans ira aux détails concernant la première partie de la carrière de Madonna. Il y a une image que j'aime particulièrement et c'est celle où Madonna est assis sur un canapé rouge quelque part dans le centre de New York. Elle aurait été prise avant l’époque 85 et toute sa folie. Elle résume tout ce que j'ai aimé à propos de cette époque. Je crois que si vous avez vraiment Madonna dans la peau alors vous serez très reconnaissants de ce genre de photos. Je ne l’avais pas vu dans d'autres livres. J’ai aussi été très rigoureux et porté une attention particulière lors de la cueillette des photos récentes de Madonna (lors sa cinquantaine). La presse essaye toujours d'utiliser les imagea les plus hideuses possible alors que je suis tombé sur une mine d'images vraiment étonnantes (même celles prises par les paparazzis), où elle avait l'air super.

Avez-vous rencontré Madonna elle-même? Était-ce lié à l'écriture du livre?
Non et je ne pense pas le vouloir. C'est pour Madonna l'auteure-compositrice-interprète que je m'intéresse, pas l'individu privé. Si je devais la rencontrer, je voudrais lui demander comment elle produit la musique plus que tout autre chose. Je l'ai vu de loin quand elle vivait à Londres, mais je ne suis jamais à lui demander un autographe ou quelque chose comme ça. Je pense que lorsque vous avez vécu dans une grande ville pour un bon moment, tout fanatisme est juste désagréable. Je pense que vous devez respecter la vie privée des gens. Dans mon poste actuel il nous arrive de travailler avec des gens célèbres et d’obtenir un aperçu de ce que ça doit être pour eux. Pour être honnête, ça ne semble pas agréable du tout. Je me souviens d'avoir aidé sur un projet de Patti Smith et je me sentais comme si j'allais être dévoré par la foule. J’avais des gens prêt à pousser des notes dans ma main et me demander de les mettre dans sa poche. C’était fou. Si c'est comme ça pour Patti Smith, alors je suppose que vous devez multiplier par 100 pour quelqu'un comme Madonna.

Ce livre est vraiment à jour (vous nous guidez jusqu’à la performance du Super Bowl). Vous savez bien sûr que cela va générer un grand intérêt parmi nos lecteurs. Y a-t-il quelque chose de spécifique que vous souhaitez leur raconter, leur confier?
Eh bien, j'ai inclus le Super Bowl parce qu’il semble être un bon moyen de terminer le livre. J’ai toutefois espoir que l'attention des lecteurs et des fans ira aux détails concernant la première partie de la carrière de Madonna. Il y a une image que j'aime particulièrement et c'est celle où Madonna est assis sur un canapé rouge quelque part dans le centre de New York. Elle aurait été prise avant l’époque 85 et toute sa folie. Elle résume tout ce que j'ai aimé à propos de cette époque. Je crois que si vous avez vraiment Madonna dans la peau alors vous serez très reconnaissants de ce genre de photos. Je ne l’avais pas vu dans d'autres livres. J’ai aussi été très rigoureux et porté une attention particulière lors de la cueillette des photos récentes de Madonna (lors sa cinquantaine). La presse essaye toujours d'utiliser les imagea les plus hideuses possible alors que je suis tombé sur une mine d'images vraiment étonnantes (même celles prises par les paparazzis), où elle avait l'air super.

Vous avez mentionné dans d’autres interviews qu'un roman original serait en cours. Comme Cherish Madonna Like an Icon a vraiment  attiré notre intérêt, nous sommes ravis de cette information. Avez-vous des nouvelles à ce sujet?
Je crois avoir mentionné ceci lors d’une entrevue à propos de Gaga, sur le web? C'est encore en veilleuse.

 Merci une fois de plus d’avoir partagé avec nous votre temps et votre passion pour Madonna, M. Foy.

Trouvez Cherisch: Madonna Like an Icon





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

        



News Of Madonna sur Instagram :




Radio 100% Madonna :



Site réalisé par IZZAGAR - infos au 06.64.62.23.46 ou par email izzagar.graphic@gmail.com Facebook : IZZAGAR © 2011 copyright IZZAGAR (textes et photos)